• Trinidad

    BaracoaBaracoaMes compañeros de voyage m’ont quitté à Baracoa le vendredi 18 mars, en plaçant tant bien que mal leurs vélos dans un ancêtre local, ils sont en route pour récupérer leurs housses de vélo et autres objets abandonnés en route pour se délester à Santiago de Cuba et Bayamo.

     

    Baracoa,MoaBaracoa,MoaMe voilà en route pour remonter vers Trinidad, je prends la route Baracoa-Moa-Holguin le samedi 19 mars  en collectivos pour 25 CUC, la route est fort délabrée, un 4x4 est nécessaire, le paysage est fort plaisant, je longe le Parque National Alejandro de Humboldt, classé au Patrimoine mondial de l'Unesco en 2001, ce beau parc au dessus de la Bahia de Taco concentre les plus grands efforts entrepris par Cuba en faveur de l'environnement. Malgré le bruit du moteur, on entend les bruits des animaux, beaucoup d'oiseaux. Il contient une bonne part de la forêt primaire du pays, et se consacre à la protection de quelques 667 km² de terres et de 2641 ha de lagune et de mangrove.

    GuardalavacaHolguinJe passe en chemin par Guardalavaca, station balnéaire comparable à mes yeux à Varadero avec de grands complexes touristiques. Arrivée vers 15h00 à Holguin où je me dirige de suite vers la station de bus Viazul pour me renseigner du prochain bus pour Trinidad, il y a un à 23h15, petit sms aux

    Holguin

    compañeros, ils prennent le bus de nuit pour Trinidad de Bayamo à 21h45, magie du voyage, je vais les retrouver dans le bus en soirée pour une arrivée prévue à Trinidad vers 06h00 du matin dimanche. Je passe une après midi cool à Holguin qui est très authentique, peu de touristes, repas vraiment pas cher et bière à 12 CUP (Cuban Pesos), c'est à dire +/- à 0.5 $.

    A 4 pour le restant du voyage (les vélos sont emballés dans leurs housses), nous voilà à Trinidad, dimanche 20 mars, tôt le matin, nous trouvons un logement de 2 chambres en indépendance dans la casa de Narcisa, bien sympathique (25 CUC pour une chambre de 2). La famille de la casas particulares est charmante, il y a moyen d’avoir une maison annexe pour soi si l'on loue deux chambres en groupe, belle terrasse pour le petit déjeuner dans la maison des hôtes, à retenir au niveau sympathie : Narcisa Valdespino Ponce y Nelson Manzanares, adresse Mario Guerra n°158 à Trinidad 0053(41)996641 (narcisavp@yahoo.es ; http://www.rentcasaparticulartrinidad.es).

    Trinidad

    TrinidadTrinidadTrinidad me déçoit un peu vis à vis de l'image que j'en avais en 2002, c'est devenu un point hautement touristique où la spontanéité et la chaleur Cubaine ne sont plus présents.

    TrinidadTrinidadCela reste cependant un petit bijou au niveau architecture, inscrite au patrimoine mondial de l'Unesco en 1988, en même temps que la Vallée de los Ingenios voisine, Trinidad est le plus ancien et le plus enchanteur des "musées en plein air" cubains. Les rues pavées, les demeures magnifiquement restaurées ou en cours de l'être datent d'il y a 200 ans...

    Playa AnconValle de los IngeniosValle de los Ingenios

     

     

     

     

     

     

     

     

    Au menu, la Vallée de los Ingenios en train et la Playa Ancon à 12 km au sud de Trinidad.

    Valle de los Ingenios

    Valle de los Ingenios

    TrinidadTrinidadL'événement du moment ce dimanche 20 mars et de ce lundi 21 mars, c'est la visite du président Obama à Cuba, mes hôtes à la casa particulares Narcisa et Nelson sont très attentifs à cet évènement historique pour leur pays. Granma, le journal officiel sous tutelle de l'état relaie l'information.

    Malheureusement, un autre événement que j'apprends ce mardi 22 mars au matin n'est pas du tout comique, un attentat vient d'avoir lieu à Bruxelles, coupé de toutes informations à Cuba depuis le début de mon voyage, je ne peux que percevoir des brides de cette information sur les télévisions locales, je décide dans la foulée de postposer la transmission de mes récits de voyages à mon retour en Belgique, ceux-ci devenant futiles vis à vis de la souffrance vécue dans mon pays.

    Trinidad

  • Baracoa

    La FarolaGuantanamoJ'arrive le dimanche 13 mars à Baracoa, départ à 08h00 avec Viazul (15 CUC), j'ai quitté los amigos de la bicicletta à Guantanamo, ils sont descendus là pour continuer à vélo et vivre la Farola en vélo. C'est une route unique, en effet Baracoa n'a eu d'autre accès que la mer jusqu'au années 1960. Des siècles de solitude prirent fin en 1964 avec l'ouverture de la Farola (La route du phare), cadeau de Fidel Castro aux révolutionnaires de Baracoa. La Farola traverse le flanc de la Sierra del Puril avant de descendre en serpentant parmi les falaises de granit noir pour déboucher soudainement sur le paradis tropical de la cote atlantique, logement Sr Fernando Aguilera Conde y Natacha Disotuar, Flor Crombet n°115B, Movil 53-53071043, fernandoaguilera@nauta.cu).

    BaracoaBaracoaA Baracoa, c'est directement un coup de foudre, les Cubains sont particulièrement serviables et authentiques, mais à Baracoa, malgré un nombre de touristes important, on se sent bien directement, il se passe quelque chose, une atmosphère toute particulière.

    BaracoaBaracoaEnfin une connections internet valable dans le cybercafé du coin, je vais me mettre à jour pour vous donner des news... Je me repose enfin, en attendant mes cyclistes qui arriveront mardi.

    Rio MielBoca Miel, BaracoaA leur arrivée et après changement de logement parce que le précédent ne convenait pas, l'action redémarre, le mercredi 16 mars, je loue un vélo (Alquila bicicleta Camillo Calle Juracion n°1, Baracoa) et nous voilà parti pour découvrir l'est en direction du phare. Le Rio Miel au menu avec son village de pêcheurs, qui est vraiment photogénique. La route est superbe, mais j'arrive à crever avec mon vélo de location nase, il est vrai.

    Rio MielRio MielRocambolesque traversée du Rio avec trois vélos, placés tant bien que mal sur pirogue, un superbe paysage en toile de fond.

    El YunqueEl YunqueLe jeudi, ils abandonnent leurs vélos et l'on se tape de nouveau un défi physique avec l'ascension d' "El Yunque" (l'enclume, 575 m). Un sentier de 8 km aller/retour mène au sommet plat de cette montagne. En chemin, on découvre pleins d'arbres fruitiers et beaucoup de Cacaoyers.

    Baracoa,Moa

    Baracoa,Moa

  • Santiago de Cuba

    Arrivée à Santiago de Cuba (ville de 500.000 habitants) dans les 18 heures, la casa paticulares choisie provient d'une adresse donnée par la superbe casa particulares de Bayamo.

    Cependant, il faudra que je change, car ne convient pas au vélo de mis amigos que je vais attendre à Santiago...

    Santiago de Cuba me plait bien, c'est une ville vraiment relax, de la musique Cubaine sort de partout!

    Santiago de CubaSantiago de CubaDe superbes voitures venues d'une autre époque se retrouvent à chaque coin de rue, cela donne un charme certain.

    Que faire? Avec mes amis de voyages allemands, on décide de louer un taxi à la journée (50 CUC) le vendredi 11 mars, le chauffeur est resté avec nous, bonne manière de voir un max en une journée.

    La gran PiedraLa Gran PiedraDirection La Gran Piedra, dominée par un recher de 63000 tonnes qui surplombe la mer des Caraibes, le sommet se trouve à 1234 m, mais pas besoin de faire de nouveau souffrir mes jambes, car on ne fait à pied que le final de 459 marches d'escalier, vue superbe à la clef.

    Puis direction Siboney, pas vraiment superbe comme plage qui semble défigurée, après renseignements, c'est l'une des victimes de l'ouragan Sandy, fin octobre 2012 (un terrible cyclone de catégorie 3 avec des vents de 175 km/heure qui a eu lieu exactement le 24 octobre 2012), cet ouragan a particulièrement touché Siboney.

    SiboneySiboneyIl reste cependant de bons restes pour pouvoir profiter d'un pina Colada que l'on nous a servi des plus corsés!

     

    Castillo de San Pedro de la RocaCastillo de San Pedro de la RocaOn termine par le "Castillo de San Pedro de la Roca", en soit c'est des vieilles pierres sans plus, mais le panorama de ce Castillo sur la Sierra Maestra est à couper le souffle, surtout si on y ajoute un coucher de soleil comme décor!

    Le jour suivant samedi 12 mars, en attendant l'arrivée de mes cyclistes, je visite le Cuartel Moncada, qui est passé à la postérité le 26 juillet 1953, lorsqu'une centaine de révolutionnaire Cubains emmenés par un Fidel Castro, encore peu connu, attaquèrent les troupes de Batista, dans un endroit qui était à l'époque la deuxième garnison du pays en importance.

    Parques CeredesSantiago de CubaLes voilas enfin, ils arrivent pour un rendez-vous Parques Cespedes, dans les 15 heures! Le logement est prêt pour les valeureux cyclistes de la Sierra Maestra (Sra Zoila Mejias Torres et Marlen Moraga Mejias, Bartholomé Maso n°159, liudmila54@nauta.cu).

    A noter, ce super "Parques Cespedes", appelé parfois la place de la Cathédrale, représente le "corazón" de Santiago, c'est le centre de l'animation. Cette cathédrale s'illumine certaine soirée, il fait bon flâner sur cette place en sirotant sa bière ou son rhum selon les goutssmile.

    Santiago de Cuba

    Santiago de Cuba

  • Bayamo - Pico Turquino

    Bayamo est une jolie ville authentique, il y fait bon flanner. On peut aisément utiliser le Pesos Cubano et manger par exemple pour 37 Pesos, l´équivalent de 1.5 euros. Mais souvent il ne reste rien comme choix lorque l´on demande l'un des menus de la carte (pollo, cerdo, pescado con arroz)...

    Bayamo

    BayamoPesos CubanoJean-Marc, Lucas et Alain me quittent lundi matin ce 07 mars.

    Je pars de Bayamo le mardi 08 mars à 07h00 pour l'ascension du Pico Turquino, sommet de Cuba à 1974 mètres, en compagnie de deux allemands rencontrés lors du voyage Christian et Norman, ils viennent de Leipzig, ils sont bien sympa! 

    Pico TurquinoPico TurquinoEn route en taxi (35 CUC) pour Santo Dominguo, puis l'Alto de Najango qui est à 950 mètres. A noter qu'à partir de Santo Dominguo, on est pris en charge pour l'ascension du Pico Turquino, en effet c'est obligatoire de passer par une agence avec guide obligatoire, 57 CUC avec une nuit en refuge, J'ai réservé de Bayamo (Attention, limite de 20 personnes par jour).

    Les 300 premiers mètres de dénivelés sont hard, ils font partie des 8 km à parcourir ce jour, on se  retrouve à 1300 mètres très rapidement!

    Puis, je me dis qu'il faut mordre sur sa chique que cela va aller, mais en fait c'est des montagnes russes sans fin, on monte puis on descend, cela dure 5 heures jusqu'au camps de base Joachim à 1364 mètres.

    Pico TurquinoPico TurquinoRepas très simple partagé avec nos 8 téméraires du Turquino (aucun francophone malheureusement), celui-ci est frugal, mais consistant essentiellement du riz et de la soupe.

    Logement de fortune, dortoirs à 10 lits, nuit en refuge. Que le ciel est beau sous de merveilleuses étoiles, c'est super lorsque l'on se débarrasse de la pollution lumineuse de notre société, pouvoir ainsi voir le ciel étoilés sans contrainte et le bruit typique de la vrai nature.

    Par contre, temps glacial la nuit, mon sac de couchage confort à 5 degrés était limite.

    Lever super matinal à 5 heures pour un départ à 06h30, directement 300 mètres de montée dans la vue, il nous reste 5 km à faire jusqu'au Pico Joachim à 1676 mètres, puis de nouveau on descend, puis enfin l'ascension du Pico Turquino, des plus ardue.

    Pico TurquinoPico TurquinoUne vue incroyable s'offre à nous...

    On arrive à 09h30 au sommet complètement lessivés, mais heureux du défi accompli!

    Pico TurquinoUn autre guide suprême nous attend pour la descente de 11 km jusqu'à Las Cuevas, nous ne sommes plus que 4 car la moitié du groupe à fait demi tour au sommet. La descente de 11 km pour las Cuevas au bord des caraïbes pourrait sembler facile vis à vis de la montée, mais cette descente de 11 km, où l'on passe de 1974 Pico Turquinomètres au niveau de la mer casse les genoux surtout...

     

     

     

     

     

    Pico TurquinoPico TurquinoA la Cuevas, eh ben direct dans l'océan pour une relaxation méritée!

    Puis taxi jusqu'à Santiago de Cuba (100 CUC à trois, c'est gérable, pas de transport en commun disponible), coup de chance cette rencontre avec Christian et Norman à plusieurs points de vues.

    Pico Turquino

  • Arrivée à Cuba - Varadero

    Juste pour vous informer que nous sommes bien arrivés à Varadero après 11 heures de vol direct départ de Bruxelles.

    Malheureusement, pas d'internet disponible dans les "Casas Particulares" (logement chez l'habitant).

    Logement à 15 minutes de l'aéroport et à 15 minutes de Varadero, réservé d'Europe : Hostal Varsovia, Denni & David (www.wildcaribe.com ; davinet25@gmail.com).

    Je suis obligé de passer par des cybercafés avec tous les problèmes avec  le clavier qwertyfrown (pas les mêmes accents).

    L'internet à Cuba est complètement règlementé, j'ai par exemple dû montrer mon passeport, car les Cubains n'ont pas accès à internet de manière aussi complète que les touristes.

    Il faut jongler avec deux monnaies la Moneda Nacional le Pesos Cubano pas valable partout surtout dans les endroits touristiques (qui vaut 1/25 de dollar et le Pesos Convertible (qui est à la même valeur que le dollar), surtout pour les touristes.

    VaraderoVaraderoPremière nuit à Varadero qui est plutôt une grande péninsule/station balnéaire de 22 km de longueur.

    Varadero ville n'est pas mal au niveau ambiance.

     

    VaraderoVaraderoPremier contact avec une des bières locales, la Bucanero qui signifie corsaire, pirate en espagnol.

    Un bus touristique fait le trajet de toute la péninsule qui se découvre de plus en plus luxeuse au fil que l'on avance vers l'extrémité est.

     

    VaraderoVaraderoA l'extrémité de la péninsule, cela devient paradisiaque, avec de joli hôtel qui s'intègre bien au paysage.

     

     

     

    VaraderoVaraderoFaut bien tant bien que mal s'adapter à notre environnement, voici notre premier cocktail.

     

    Le jour suivant, transfert marathon de 17 heures en bus de nuit (avec des problèmes techniques et un arrêt de 3 heures en chemin en pleine nuit entre Santa Clara et Camaguay en pleine cambrousse) pour arriver à BAYAMO où je vous écrit ces lignes tant bien que mal.

    J'ai quitté mes amis de voyages ce matin le lundi 07 mars, ils continuent à vélo, je les retrouverai à Santiago de Cuba normalement.

    Demain départ seul pour l'ascension du Pico Turquino 1974 mètres, encore moins de possibilité internet c'est certainsmile, trekking de deux jours avec nuit en refuge dans la Sierra Maestra où le Che, Fidel et Cienfuegos, héros de la révolution Cubaine se sont cachés pour organiser l'offensive contre Batista.